Johann Maheut


Né en 1976 au Havre, vit et travaille au Havre


"Sans-titre - Fée électricité" (AA)
fil électrique, baguette de bois, maquette de tunnel ferroviaire, lampes imitation bougies. (2002)

"On peut dire que j'emprunte au minimalisme, au conceptuel, au dada, que je me veut explicitement énigmatique, en posant des questions allusives plutôt que de proposer des réponses, parfois en rapport direct avec la nature profonde de l'art et de la monstration des oeuvres.
Je manipule la sculpture, l'installation, la peinture sous forme de peintures murales, le texte avec des jeux de mots sur le langage...en une phrase peut-être, "Rien n'empêche" tel pourrait être ma devise, et comme animal totem: l'écureuil.(...)


"Casual", mixed-média, néon, photo impression jet d'encre, élément de ferronnerie, peinture au stylo bille,
tee-shirt brodé, lettre gonflable avec ventilo d'ordinateur. Pièce réalisée pour l'Art Workshop 02 du Casino du Luxembourg,
thème : "Publics relations & Urban life"

J'attache une grande importance à la conceptualisation d'un projet sous la forme de dessins, maquettes, livres d'artiste et collages. Je n'ai pas de médium approprié mais réagis à des situations, des propositions. Pour certaines installations j'ai essayé d'isoler des éléments de leur contexte ou me suis focalisé sur un élément pour le rendre contexte : une manière d'être dans et en présence de, créer une distanciation propice à la réflexion, des projections ou des inversions d'espaces pour le spectateur par des changements d'échelles, des décalages. (...)


"Lily est dans la boîte" - Peinture murale, niche pour oiseau, texte "J'aimerai mieux ne pas savoir de quoi demain sera fait..."
Phrase-valise de deux citations de Melville et Pessoa. (2002)

Le dédale des images; les pièces que je propose ont souvent plusieurs lectures et entrées.
Par exemple, dans mes énigmes nuageuses exposées au FRAC Hte-Normandie, j'essaie de convoquer poétiquement les notions de territoire, d'espace vitale, d'errance.
(...)


"Banc public ou l'histoire d'amour impossible entre deux parpaings", sangles, médium flexible et tréteaux. (2002)

Mais ces notions sont également présentes dans la fresque des Containers à Singapour où, avec l'alternance des bandes colorées apparaissent des drapeaux de nations inconnus, un atlas de trajectoires multicolores, le plan de pièces contiguës? (...)


"Dédale", Labyrinthe dans le faux plafond. (2002)

J'utilise des citations, des figures archétypales dans des compositions de paysages idéologiques d'apparences simples qui invitent pour celui qui le désire, à une seconde lecture plus profonde et conceptuelle. Dans le mural Once done it is done for eve.r cette phrase est empruntée au lexique informatique qui exprime l'impossibilité du retour en arrière, un aspect virginal déchue à l'image du pêché capital. J'aime fabriquer des idylles, au sens de petits tableaux réalisés à partir de fragments disparates associés entre-eux, ce qui introduit la notion du ludique qui occupe une place assez importante dans mon travail. Ainsi, dans la pièce Dédale un labyrinthe est figuré par l'évidement du faux-plafond de la galerie avec une entrée et une sortie, évidemment, même s'il se fait plus de lumière, il n'y a rien à voir?(...)


"Containers" (2002) Cliquer sur l'image pour un aperçu / Click on the picture for slideshow

Chaque pièce peut être pensée individuellement mais également comprise dans un ensemble, un réseau ou mise en relation avec une autre. Cela me pose donc la question de mon intention polysémique et, une pièce comme Casual m'est tout aussi bien destiné : un devenir chimérique dans la pratique artistique souvent désigné par le terme Mixed-media (Casual apparaît notamment sur des vêtements susceptibles d'être portés en toutes occasions.) J'essaie d'utiliser un médium dans sa simplicité, pour ce qu'il est, ses caractéristiques intrinsèques, en essayant de lui ajouter le moins possible mais en lui appliquant ce que j'appelle des torsions successives, le titre souvent donne la clé de l'énigme. (...)


"Once done it is done for eve.r" + "Belle poule " (2002) Cliquer sur l'image pour un aperçu / Click on the picture for slideshow

Dernièrement je m'essaie à la vidéo dans des portraits inscrits dans des paysages panoramiques sur 360°, peut-être mon travail s'oriente-t-il vers un univers infini d'enfermement, un motif qui recouvrerai les murs."

Johann* (06/2003)
voir aussi / more in > Blackbook
contact : j.maheut@caramail.com


2001 - DNSEP, Ecole d'Art du Havre.
2002 - "La vie est belle, regards sur la jeune génération II", FRAC Haute-Normandie.
"ONCEDONEITISDONEFOREVE.R", Ateliers Associés, Le Havre.
"ART WORKSHOP 02", Casino Luxembourg.
"Maximum-Minimum", Séminaire de l'Atelier Jean Sterne au Domaine de Kerguéhennec, ESBA Genève.
2003 - "Le bois c'est de la fumée", exposition personnelle, Théâtre de la Manicle, Le Havre.
"Petites violences domestiques, rurales et industrielles, Ecole d'Art, Le Havre.

Copyright © 2001-2003 Johann Maheut - All rights reserved